Image haut de page de Magdales présentation information partie bonus et aide index
haut de feuille principale

Ici se trouvent présentés les textes que l'on peut retrouver dans la partie roleplay du jeu.

Une mise en page et des retouches orthographiques ont pu être appliquées par rapport à la version se trouvant sur le forum. (Voir le forum des roleplay)
Les textes sont la propriété des développeurs du jeu Magdales, mais nous autorisons les rédacteurs de ces textes à nous écrire à magdales@free.fr pour que leurs textes ne soient pas visibles, et/ou ne pas mentionner leur nom en conformité avec la loi de février 2005 sur les informations personnelles.

Message 1

A l'aube, je m'assis sur une pierre pour me remettre les idées en place, aussi j'en profitais pour faire l'inventaire de ce dont je disposais. Cinq paires de bottes, une paire de sandales, deux arcs, une centaine de flèches, 390 pièces de cuivre, beaucoup de dents de gobelin, deux dents d'orc, quelques agathes, 2 turquoises, un chapeau, un bracelet, une torche. Pas étonnant que je soit fatigué, je porte ce que deux orcs devraient porter pour aller au combat... Ne sachant si le terrain était difficile, j'hésitais à laisser quelque objet au bord de mer en espérant que celle-ci les emporte, mais je pris mon courage à deux mains et entrepris de reprendre la route en me demandant combien je pourrais revendre ces objets à Nougeria. Après une heure de marche en choisissant méticuleusement mon chemin, pour ne pas trop me fatiguer, j'apercevais déjà, sur le haut de la montagne, la belle et magnifique ville. Elle arborait une grande muraille décourageant toutes les attaques.

Le seul moyen de la faire succomber était de lui couper les vivres, chose impossible à cause des nombreux souterrains dont elle disposait.

Je repensais sur ma route au nombre de personnes que j'avais tuées, je dois dire que je suis répugné par moi même et par les autres de voir une telle violence envahir notre espèce pour telle ou telle raison, heureusement c'est dieu qui me guide. Enfin j'arrivai au pied de la colline. Nougeria était en ces conditions d'autant plus impressionnante, elle portait les couleurs des Vordoloof, quelle chance, je ne m'étais pas trompé.

J'entamais mon ascension, toujours en admiration, je restais cependant sur mes gardes. Et j'ai bien eu raison. Un orc surgit devant moi muni d'un arc déjà armé.

- Schroiink ! Donne-moi ton argent ou ta vie.

- Je devais gagner du temps et trouver un moyen pour armer mon arc discrètement, de plus le combat s'avérait perdu d'avance, vu sa carrure, s'il avait été intelligent, cet orc aurait pu être chef de troupe. Pour l'instant il devrait faire monsieur Musclor dans une troupe de troubadours.

- Si je te donne ma vie tu prendras ma bourse, et si je te donne ma bourse tu prendras ma vie. Je me trompe?

- Baah euh? La ferme !!!! Je t'ai pas demandé de parler!

- Très bien je vais te donner ma bourse. Avec un abruti pareil, ma seule chance était l'effet de surprise.

Je fis tomber ma bourse par terre et lui dit que j'allais la ramasser. Je pris quelques gravillons dans ma main libre, et me rellevant je lui jettait dessus et criait. "Attention, huile bouillante !!!". Pendant que l'orc paniquait et essayait de se convaincre qu'il n'y avait rien, (en réalité ça dure une seconde) j'eus le temps d'encocher une flèche et lui perça la main. Son arc tomba au sol, aussitôt je lui décochait une seconde flèche, mais rien à faire, il continuait de bouger et d'essayer de prendre la fuite!!

La troisieme était en générale fatale. Je visais sa nuque. Chlang, la flèche était partie, la Bête s'effondra. Satisfait, je m'approchais de lui pour le dépouiller. Il avait enlevé la flèche que je lui avait planté dans la main et me l'enfonça à quelques centimètres du coeur. Dans un dernier élan je lui pris la tête et la lui tourna à 180°. C'en était fini de lui, et presque de moi.

Avec sa chemise, je me suis fait une compresse pour éviter de perdre du sang. Heureusement les moines du temple s'avéraient être d'excellents médecins.

 

Je profitais ensuite de mon temps libre pour visiter la ville et me renseigner sur la présence de Minigeek. Quel idiot je fais, j'en ai oublié de poser du matériel au coffre... C'est à ce moment qu'un moine m'apprit que Minigeek avait son campement à quatre ou cinq kilometre de là. J'étais réjoui, que de la descente c'était à présent une partie de plaisir.

Message 2

Moralité il ne faut pas sous-estimer un adversaire meme s'il paraît le dernier des abrutis, il peut être assez intelligent pour vous faire frôler la mort.

La particularité d'être intelligent est qu'on peut faire l'imbécile, le cas contraire n'est pas envisageable.

Message 3

Ce faisant, sur le chemin, Cuicui71 rencontra un petit autel, dédié à son dieu... Par réflexe, il déposa 3-4 pièces de cuivre, et poursuivit son chemin...

Les dieux Vordoloviens le virent, et décidèrent de lui octroyer un peu de chance... Ils lui offrirent à son insu, une capacité physique supérieure, pour faciliter ses déplacements...

Bien entendu, Cuicui71 ne se douta de rien, et continua son petit bonhomme de chemin...


Vive les Vordoloofs
encore ... encore ...
Une mission pas coton (pour Tigrou_bis)
L'aventure de cuicui71
Le pardon de Kéké envers Tigrou_bis
L'arrivée à Nougeria
Le talent des elfes
Le départ
La rage de Tigrou_bis
Et son ame s'en fût haut dans le ciel...
Et Minigeek ne fut plus que l'ombre de lui-même...
Voir le roman de Ween
A la recherche de mon frère
Et flûte !
La guilde des forgerons elfiques
A la recherche de l'arme idéale !
Présentation de l'orc Rrukh
Le réveil
La venue de Rodavkrad
Le renoncement de Tête Brûlée
La faim des loups !
L'origine des Vordoloofs !
Jeux-Web.comhttp://www.jeux-alternatifs.com/
Langue fr Langue en Langue de Langue it Langue zh Langue es Langue ar