Image haut de page de Magdales présentation information partie bonus et aide index
haut de feuille principale

Ici se trouvent présentés les textes que l'on peut retrouver dans la partie roleplay du jeu.

Une mise en page et des retouches orthographiques ont pu être appliquées par rapport à la version se trouvant sur le forum. (Voir le forum des roleplay)
Les textes sont la propriété des développeurs du jeu Magdales, mais nous autorisons les rédacteurs de ces textes à nous écrire à magdales@free.fr pour que leurs textes ne soient pas visibles, et/ou ne pas mentionner leur nom en conformité avec la loi de février 2005 sur les informations personnelles.

Message 1

Dans mon corps d'Elfe je me sentais assez bien, aussi j'ai dressé quelques oiseaux pour attrapper à manger et me servir d'éclaireurs. Parmi ceux-ci, un faucon. Il était d'assez belle envergure et semblait costaud et bien en chair. Il vint se poser sur mon épaule. Il arborait une tête assez gentille et une lueur de courage brillait dans ses yeux. Il était redouté des autres prédateurs du ciel car il était très adroit, j'eus d'ailleurs du mal à trouver d'autres oiseaux sur son terrain de chasse. En language Elfique, la langue des Anciens, j'arrivai à lui faire comprendre que j'avais besoin de lui pour me guider en direction de Nougeria, c'est là que je devais retrouver Minigeek.

- Alam elslatum Elio estam urumam dominum est Nougeria, quod Vordoloof portatem notche.

Aussitôt, le faucon quitta mon épaule et s'envola à une bonne soixantaine de mètres au-dessus de ma tête, déjà je le voyais disparaître à l'horizon. Béni par mes dieux, il était, porté par le vent, il restera.

Deux heures plus tard, je le distinguais : il revenait dans ma direction. Je n'avais rencontré personne à part un renard des plaines. L'oiseau posé sur mon épaule, il me pinça gentiment pour que je lui donne à manger comme je le lui avait promis. Je compris avec quelques piaillements que Nougeria n'était plus qu'à vingt kilomettres et qu'il n'y avait pas de pic rocailleux ni de col à franchir. Selon la couleur des drapeaux qui s'étalaient sur la forteresse, j'en déduisis que c'était ma religion qui dominait cette ville, heureux pour moi, mais encore une journée de marche....

A peine avais-je remercié mon précieux ami que...

Zwang... Je l'avais reconnu, on venait de décocher une fleche. Aussitôt je me mis à couvert. Un bosquet qui bouge... Ma parole, on aura tout vu ! Aussitôt, j'encochais trois flèches grossières sur mon arc court, on m'avait enseigné cette technique pour mes batailles massives où je n'était qu'un soldat afin de toucher trois ennemis en une seule bonne décoche. Là, je devais me concentrer sur une seule cible. Ma corde lachée, mes flèches dans le vent, l'homme, l'humain était mort. Deux flèches plantées en lui, une dans la tête, l'autre à proximité du coeur, quant à la troisième, je n'avais pas envie de la chercher. Je ramassai ce que je pourrais revendre à Nougeria, mais je remarquai que si la flèche qui avait été tirée ne m'avait pas touché, elle avait eu en revanche l'oiseau qui m'avait été utile.

Je psalmodiais quelques mots avant de lui offrir une sépulture digne de ses services.

Puisse son âme là-haut trouver repos, et en mes songes me guider.

Je continuerai ma route demain.

Message 2

La nuit, en rêve, il vit l'oiseau... Non plus un belle animal de 1m10 d'envergure, sillonnant les airs...

L'oiseau était devenu air, et s'insinuait entre les branches des arbres, contournait aussi facilement les murs, que les armures, et faisait s'écrouler les plus résistantes des bâtisses faites par les Kremianefs ...

Le reste du rêve était vague... Mais Cuicui71 savait ce qu'il devait faire... Même si la tâche était ragoûtante, l'oiseau voulait encore servir le vent...

le lendemain, alors que le soleil s'élevait doucement, et qu'un petit vent frais provenant de la mer refroidissait son visage, Cuicui71 exhuma le corps de l'aigle, et avec minutie, parvient à retirer quelques ossement des ailes, et quelques plumes, sans que la forme générale de l'oiseau en soit modifiée. Il referma alors le reste de la dépouille et rescella la tombe. Avec les 2 os qui autrefois soutenaient les ailes, il fabriqua 2 flèches de bonne fabrication, puis il récupéra du bois, quelques silex taillés, et se construit une bonne quinzaine de flèches en plume d'aigle.

'Cet aigle avec qui j'ai été ami, m'aidera dans les meilleurs moments...' songea-t-il avant de ranger ses flèches dans son carquois.


Vive les Vordoloofs
encore ... encore ...
Une mission pas coton (pour Tigrou_bis)
L'aventure de cuicui71
Le pardon de Kéké envers Tigrou_bis
L'arrivée à Nougeria
Le talent des elfes
Le départ
La rage de Tigrou_bis
Et son ame s'en fût haut dans le ciel...
Et Minigeek ne fut plus que l'ombre de lui-même...
Voir le roman de Ween
A la recherche de mon frère
Et flûte !
La guilde des forgerons elfiques
A la recherche de l'arme idéale !
Présentation de l'orc Rrukh
Le réveil
La venue de Rodavkrad
Le renoncement de Tête Brûlée
La faim des loups !
L'origine des Vordoloofs !
Jeux-Web.comhttp://www.jeux-alternatifs.com/
Langue fr Langue en Langue de Langue it Langue zh Langue es Langue ar