Image haut de page de Magdales présentation information partie bonus et aide index
haut de feuille principale

Message de quête

Ici se trouvent présentés les textes que l'on peut retrouver dans la partie roleplay du jeu concernant les quêtes.

Pour accéder à l’ensemble des messages (y compris ceux des joueurs) veuillez cliquer ici.

Message 1

Du haut de la colline de Spenix, près de la ville de Viletomer, l'Oracle avait vu ! Il en mourut l'instant d'après. Il fallut longtemps au disciple Neucrastique envoyé dans cette tour comme apprenti, pour le ramener à la vie.

Alors les yeux du vieil homme s'ouvrirent, et sa bouche se crispa. Puis il dit :

'Préviens donc les ordres, car une catastrophe va arriver...'.

Un râle, un soupir suivi d'une grande respiration, et l'Oracle reprit :

'Regarde par la lunette, et dis-moi ce que tu vois !'

Le jeune disciple, perplexe, aida le vieil homme à s'adosser contre le mur circulaire de granit noir, en-dessous d'une torche imbibée d'huile, puis se dirigea vers le télescope qui se trouvait au milieu de la salle.

Son oeil s'approcha alors de la lunette brillante, et il vit. La-haut, à plusieurs milliers de kilomètres se tenait une énorme pierre qui brillait dans l'ombre du soleil. Une météorite de plusieurs centaines de tonnes. Le disciple narra sa découverte à son vieux maître.

'Le plus inquiétant, vois-tu, c'est qu'il se dirige vers ici... Dans peu de temps, dans les mois qui viennent, il pourrait s'abattre sur nous. Grand Neucragène ! Protège-nous !'

Cette fois, la magie du disciple ne réussit pas à faire revenir son maître d'entre les ombres.

Résolu, il se leva, entonna un chant rituel en hommage de l'Oracle, le priant de l'aider dans l'avenir, puis il tourna les talons.

Il prit sa cape, de quoi manger, un bâton, et se lança sur la route pour rejoindre la capitale, afin d'avertir l'ordre des Cueilleurs Neucrastiques de la mort prématurée de l'Oracle à 97 ans, et de sa découverte extraplanétaire qui allait bientôt modifier le paysage de Magdales.

 

Message 2

Dans le ciel, et même en plein jour, la comète était visible. On avait d'abord cru à la naissance d'une nouvelle divinité, qui viendrait remplacer le soleil. Les prêcheurs et autres bonimenteurs sortaient des tavernes où ils se cachaient une grande partie de la journée pour essayer de comprendre le dessein des Dieux.

Les Kremianefs furent appelés en premier pour fournir toutes sortes d'équipements afin d’étudier l'astre nouveau. Bien vite, des équipements coronographiques supplémentaires durent être rajoutés pour ne pas brûler la pupille des observateurs !

L'astre était en tous points semblable au soleil. Mais il grandissait ! Il allait bientôt avoir la même taille que le soleil !

Seuls les plus instruits dans les domaines astronomiques comprenaient que cet astre, avec sa longue trainée, n'était pas de bon augure... Et ils croyaient tous à ce qu'avait dit l'oracle (le dernier grand spécialiste sur la maquettisation astronomique), qui prévoyait les prochaines éclipses plusieurs années à l'avance.

On lui donna un nom : Sahël Isbu. Cela signifiait 'Soleil Noir' en une langue ancienne. Une couleur qui marquait les esprits des populations, comme si elle annonçait leur deuil.

Les différents chefs des religions décidèrent d'une date pour une réunion d'urgence afin de se liguer contre ce nouveau fléau.

C'est ainsi que carioles, chevaux, ânes et autres montures ailées firent le chemin vers le lieu de rendez-vous, dans la bibliothèque de la Capitale de Torem, lieu privilégié où encore aucune religion n'avait réussi à s'implanter.

Cependant la Bête, qui voyait tout, décida d'intervenir aussi... A la défaveur de toutes les autres religions ! Elle en appella à ses démons. Ceux ci ne tarderaient pas à arriver, pour empêcher la réunion d'avoir lieu ...

Message 3

Sur l'ensemble des religions, seuls 5 aventuriers avait répondu à l'appel.

Par contre, le chemin pour se rendre à Torem n'était pas connu de tous, et les rares paysans que l'on pouvait rencontrer ne pouvait pas renseigner les aventuriers.

Certain finalement avait reçu des conseils intelligents lors de discussion avec certains ermites, d'autres avait vu en rève le lieu de leur pélerinage.

D'autres finalement avait employé la magie pour retrouver un chemin perdu dans la montagne.

Quel qu'en soit le prix, ils étaient bien résolus à se rendre à la ville, ou déjà, les caravanes des pélerins arrivaient.

Message 4

La dernière des processions étant arrivée, les discussions pouvaient commencer.

Dans la bibliothèque aménagée pour l'occasion se trouvaient réunis les porte-paroles des différentes religions, ainsi que les représentants des monarques, des dictateurs, des chefs de villes et de villages. Un grand Troll menait la discussion. Sa voix était forte, et faisait impression sur l'assemblée. Il est rare tout de même que des trolls parviennent à discuter, et encore plus avec une telle aisance.

'Chers confrères, chers souverains, voisins, amis et proches. Je débuterai cette cérémonie en me présentant : je suis Ugdale, chef d'un village dans la région, et aussi instigateur de cette réunion. Je m'occuperai personnellement de la sécurité dans la ville.

Vous êtes ici à Torem, capitale des personnes qui refusent la soit-disante spiritualité. L'hospitalité n'est pas notre point fort, mais si vous respectez quelques consignes d'usage, nous n'aurons pas à intervenir de manière musclée.

Les discussions prendront certainement plusieurs jours. Je vais faire en sorte que vous et vos suivants puissent être installés sans encombre dans différents quartiers de ville. Nous allons vous fournir un bâtiment pour chacune des entités politiques et religieuses ici présentes. Utilisez les comme bon vous semblera.'

Un brouhaha commença à se former car un guerrier Dhatala venait de se faire marcher dessus par un commerçant Vordoloof. Une baffe, et l'affaire était réglé. Ugdale se leva de sa chaise magistrale, et fit valser les deux ennemis dans les bras des gardes.

'Faites en sorte qu'ils se calment !' meugla le grand troll.

'Comme vous pouvez le remarquer, je suis là pour entendre vos différentes explications concernant Sahël Isbu, et savoir ce qui peut être mené à bien pour éviter la disparition de mon peuple. Et du vôtre par la même occasion. Je ne suis pas là pour entendre vos histoires de guerres mesquines et centenaires.'

'Ceux qui veulent sortir auraient aussi bien fait de ne pas venir. Vous êtes libres de quitter ce lieu maintenant, ou libres de réfléchir pour que l’on trouve ensemble une solution à notre problème.'

L'agressivité mêlée de calme qu'affichait Ugdale fit son effet. Les moines, prêtres et autres personnes purent expliquer leur point de vue sur le problème du deuxième soleil, en bonne intelligence et sans entendre de railleries de la part des autres. Le débat commençait, et il durerait pendant un certain temps.

Tigrou_bis, Minigeek, Padmé, Kéké et Cuicui assistèrent alors à une longue série de démonstrations, toutes plus complexes les unes que les autres, et même les moines de leur propre religion semblaient être sur une autre planète.

Suite à cette première demi-journée de discussion, les 5 comparses partirent de leur côté, après s'être longuement salué comme il était coutume, pour rejoindre leurs nouveaux locaux.

Message 5

Les discussions continuaient de plus belle. Elles se finissaient tard, et reprenaient tôt, souvent entrecoupées par les rituels religieux de chacun et les repas pris à des heures différentes.

Le soleil était maintenant deux fois plus petit que la comète qui arrivait vers la terre. On pouvait à présent distinguer à l’oeil nu que la comète n'était pas exactement ronde, mais avait la forme d'une grande fève. Les habitants espéraient que leur île ne se transformerait pas en galette.

Aucune solution n'avait été trouvée. Deux imposteurs à la solde des Bêtes avaient réussi à empoisonner cinq membres du congrès, avant de finalement se faire attraper et exécuter sommairement par Ugdale.

Les tensions augmentaient avec l'attente. Les bêtes le sentaient, et commençaient à se regrouper autour de Torem. On signala alors quelques attaques de bêtes féroces, une ferme qui aurait brûlé accidentellement, un grenier pillé et d'autres problèmes qu'Ugdale essayait de résoudre.

Les tensions dérivaient parfois en bagarre entre les Dhatalas et certains représentants des autres religions, ce qui avait finalement eu l'effet d'amplifier certaines haines envers les autres.

Le comble survint la nuit du troisième jour, où un des gardes sonna l'alarme !

A trois ou quatre kilomètres de là, on voyait venir des démons d'un autre monde ! Rien ne les avait annoncés, pas un avertissement de la part des Dieux (Dieux qui actuellement ne répondaient pas aux prières et ne se manifestaient plus aussi souvent qu'avant). Il fallait alors recourir au courage des aventuriers qui s'étaient annoncés comme volontaires pour protéger leurs processions.

Sept démons étaient en marche pour la ville de Torem. Sur leur passage la neige fondait, comme si la chaleur des neuf enfers les entouraient. D'une couleur rouge, ils étaient facilement reconnaissables. Ils arrivaient tous les sept, des sept routes entourant la ville. A eux seuls ils pourraient exterminer la population, peu habituée à combattre, et empêcher la réunion. C'était là la puissance de la Bête, et ainsi, elle montrait l'abomination de son dessein.

Des émissaires Neutres furent envoyés prévenir les villes alentour pour qu'elles puissent fournir un peu de puissance militaire, mais ils arriveraient sûrement trop tard.

Il ne restait plus une minute à perdre, il allait falloir combattre !

Message 6

Les bêtes étaient vaincues.

Cependant, le carnage qu'avaient engendré ces deux assauts avait aussi touché les caravanes qui fuyaient le massacre. Il est vrai que les Bêtes ne laissaient jamais une chance de survie à ceux qui fuyaient.

Pendant ce temps, les discussions avaient réussi à aboutir à une conclusion. Une étrange magie cherchait à attirer l'astéroïde vers Magdales. Il est vrai que ce genre d'évènement n'apparaissait que tous les 20 millions de siècles à un endroit donné. Il est vrai aussi que sur une surface comme la planète où se situait Magdales, approximativement 200 tonnes de minéraux s'abattaient annuellement, mais uniquement sous forme de poussières, ou de minuscules cailloux inférieurs à 10 cm.

Un des moines de l'assemblée se leva, ôta son capuchon Crosmos sous lequel il avait toujours été dissimulé, et partit d’un rire machiavélique... L'assemblée se figea alors. Une tête supplémentaire était accrochée sur la joue de cet homme, retenue par une cicatrice suintante de sang. Celle-ci prit la parole !

' Je vois qu'il est maintenant trop tard pour vous, êtres de Magdales ! le Grand Barga du 1er cercle vous annonce la fin imminente du monde, dans l'honneur et la fierté des Bêtes ! Nous avons réussi à prendre le contrôle de toutes les villes de Magdales, pendant votre grande réunion !

Nous avons réussi à amener des aimants magiques à haute intensité à l'intérieur de toutes les villes !

Dans 4 jours, l'astéroïde viendra s'abattre sur l'île !!! Et il pulvérisera toutes les personnes qui ne sont pas sous la protection de Barga.'

Gudule, le marteau de guerre de Ugdale, s'abattit alors sur le double crâne du moine des Bêtes avec un bruit sinistre qui fit sursauter tout les moines présents. Récupérant son arme magique encastrée dans le morceau d'étoffe, seul vestige de ce qui restait du corps du montre, Ugdale dit :

'Plus une minute à perdre, mes compagnons ! Ces aimants doivent être détruits coûte que coûte ! Partez dans vos villes et vos villages et détruisez-les tous ! Je m'occupe de ceux situés dans les villes des Bêtes, car je suis le seul à pouvoir y rentrer sans déclarer une guerre ouverte à ces peuples, où nous n'aurions pas l'avantage !

Dès que toutes vos villes auront rejeté les aimants, partez aider les villes de vos alliés et de ceux avec qui vous avez des relations neutres. J'espère que tous feront de leur mieux pour qu'il en reste le moins possible d’ici 4 jours... Plus vite cela sera fait, et plus facilement le deuxième soleil déviera de son orbite.'

Sur ce, l'assemblée fut dissoute, et chacun partit en se demandant à quoi pouvait ressembler ces fameux aimants, et comment l’on pourrait les reconnaître.

Message 7

Maintenant que partout on annoncait la disparition des aimants, les yeux du peuple osaient enfin se lever vers le ciel et défier la comète du regard. Pourtant la crainte restait. En effet, mue par son élan, la comète s'approchait inexorablement de Magdales. L'oracle n'était plus là pour vérifier que les aimants avaient été détruits à temps.

... les secondes se passaient, dans l'angoisse. Le rythme de la journée était suspendu. La fin du monde serait-elle pour bientôt ? La lune rouge écarlate, maintenant trois fois et demi plus grande que le soleil brillait même la nuit, faisant penser aux milles enfers où le feu et la flammes brillent à toute heure du jour et de la nuit.

Les hommes se couchaient ce soir en pensant que ce serait le dernier. Personne sur l'île n'avait le courage de faire les tâches usuelles, et se préparait à finir les rares projets qui leur tenait à coeur. Jamais autant de dévotion dans les temples et les églises ne fut enregistrée. Les fervents se précipitaient en meute pour entendre ou voir les prècheurs marmonner. Enfin, tous les hommes ressentaient le malaise de la fin de la vie, et tous se sentaient dans la même misère.

'Puissent les dieux nous aider !' Fut le mot d'ordre de l'île.

Message 8

De manière maintenant bien visible, la comète commencait à changer de trajectoire dans le ciel : elle ne se dirigeait plus exclusivement vers la terre.

Pourtant, sa taille continuait à prendre de l'ampleur. Que se passait-il ?

Un matin, un messager vint vous voir :

‘Ceci est une misive de la part de Urgal de Torem.Visiblement, nous avons de nouveau des problèmes. Les villages des Bêtes se sont lancés dans la reconstruction de 10 aimants. Un dans chaque village. Chaque village est protégé par un monstre ressemblant à ceux que vous avez déjà rencontrés. Des Bargas visiblement. Etant moi-même en prise avec les Bêtes sur le front de Torem, je vous conjure d'aller dans les villages des Bêtes et d’en détruire le gardien. Théoriquement, ils abandonneront leur construction dès que le barga sera tué. Restez un certain temps sur le village pour être sûrs qu'ils ne reconstruiront pas d'aimant. Prenez garde, car ils n'hésiteront pas à vous attaquer ! Armez vous suffisament pour résiter à leurs assauts.'

Ayant pris connaissance du message, vous préparez votre paquetage.


Ainsi que le prévoyaient les oracles...
Fin de la première partie.
La résurection de Tram Zug Lhi
L'invasion des feux follets
Jeux-Web.comhttp://www.jeux-alternatifs.com/
Langue fr Langue en Langue de Langue it Langue zh Langue es Langue ar