Image haut de page de Magdales présentation information partie bonus et aide index
haut de feuille principale

Voici le catalogue :

Il contient pour l'instant 1754 définitions

Cliquez sur une lettre pour trouver un mot du lexique, ou séléctionnez une catégorie d'objet.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

trident :


Le trident n'est pas réservé à la pèche. Il fut longtemps utilisé dans les arènes romaines par les gladiateurs. Le trident bien que très efficace contre les mailles, n'est pas très utile face à des adversaires correctement armurés. <br>Dans le jeu Magdales, on considère que le trident à une valeur perce minorée à 15.

tranchet :


lame d'acier affutée servant à couper ou à parer le cuir

La définition provient de Dictionnaire encyclopédique.

stylet :


Un couteau à lame rétractable ou stylet[1] est un outil qui permet de couper des matériaux fins et peu résistants. Il est en général muni d'une lame mobile qui est masquée lorsque l'objet n'est pas utilisé (pour plus de sécurité). Le mot cutter pour désigner cet outil est un anglicisme qui vient de Box Cutter. On l'appelle également Exacto en référence à la marque de commerce du premier outil du genre.

La définition provient de wikipédia.

spetum :


Egalement connue sous le nom de Chauve Souris, Ranseur, ou Corsèque, cette arme est l'ancêtre de la pertuisane. Elle est utilisée essentiellement pour frapper de la pointe. Les crochets ne sont pas extrêmement dangereux, mais ils peuvent s'accrocher dans les vêtements ou l'équipement, permettant ainsi de déséquilibrer l'adversaire.

La définition provient de http://parleferetparleverbe.free.fr/Bazar/Objets/Armes/arme_hast.htm.

serpette dorée :


Finement décorée, la serpette doré accepte plus facilement les ressources magiques qu'une serpette normale. Son pouvoir d'action n'est que 4 point de puissance, mais comme la serpette, elle compence par un bonus de maniement.

La définition provient de La Nomenclature Magdaletienne..

serpette :


La serpette est un outil pour la récolte et certain rituel. Munie d'une courte lame en demi-lune, et d'un manche très court, la serpette est idéal pour couper des petites branches dans les arbres à la recherche de certains fruits. <br>Au combat la serpette bénéficie d'un bonus de maniement et d'une puissance réhaussé de 6.

La définition provient de La Nomenclature Magdaletienne..

schiavone :


Forte épée Italienne dite Schiavone, pommeau en tête de chat stylisé, fusée recouverte postérieurement de cuir et filigranée de laiton, garde enveloppante en fer à grillage et anneau de pouce, long quillon droit, forte lame à un tranchant et triple pan creux poinçonnée sur la face gauche.

La définition provient de http://www.armesdantan.com/.

sabre recourbé :


Sorte de grand coutelas recourbé, qui ne tranche que d'un côté. A partir de Louis XIV, le sabre devient l'arme réglementaire de la cavalerie, puis bientôt on en donne un plus petit à l'infanterie. Ce dernier est le briquet, tandis qu'on appelait bancal le grand sabre courbe.

La définition provient de <a href="http://www.euraldic.com/txt_la1905_armes.html"> sabre recourb sur euraldic.com </a>.

sabre :


Arme blanche à longue lame tranchante d 'un seul côté

La définition provient de Propre au dictionnaire du jeu Magdales.

rapière :


Epée longue et fine, à la garde élaborée, à la lame flexible, destinée aux coups d'estoc. Arme très courante entre fin XIVe et XVIIIe siècle. Elle est apparue d'abord en Espagne et est équipée d'une garde en forme de coupe (demie-sphère) souvent richement ornée (rapiero). Autour de cette arme les Espagnols développent un système de combat très efficace basant sur des cercles et une vision d'espace et des attaques en pointe, tenue longtemps secret. L'arme est importée en Italie au XVe siècle, mais pas son maniement. A partir des systèmes de combat mediévaux de Dei Liberi et Vadi, les maîtres d'armes italiens développaient un système basé sur l'opposition des lames. Pour mieux protéger la main, ils équipaient la rapière avec un panier. C'est en quelque sorte le début de l'escrime moderne.

La définition provient de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Rapière"> rapire sur fr.wikipedia.org </a>.

Poignard nain :


ce poignard est petit et un peu lourd et large, (un peu comme son fabricant?) en tous cas, pour une arme qui sera trancher sans politesse ni finesse la gorge d'un ennemi de taille ou non, il sera parfait! (attantion très important ce poignard du de sa formme ne se coinsse pas dans les côtes des addverssaires poignarder avec l'impacte préferer des nains.

La définition provient de tristan.

pique :


Une pique est une arme d'hast, une longue lance portée par un fantassin, principalement destinée à contrer les charges de cavalerie. On peut distinguer deux périodes, où elle fut une arme majeure : * en Grèce antique, où la phalange macédonienne portait de longues piques appelées sarisses, longues de trois à sept mètres (la désignation de pique est cependant plutôt rétroactive), * la fin du Moyen Âge et la Renaissance, où elle fut réintroduite par les Écossais et les Suisses, à partir de la bataille de Bannockburn en 1314 et de celle de Sempach en 1386.

La définition provient de wikipédia.

pioche :


Outil employé pour faire des défrichements, des défoncements, des tranchées, du jardinage etc. La pioche se compose d'un manche et d'un fer terminé d'un côté par un pic et de l'autre par un fer de houe. La pioche fait partie des objets inventés par les sapeurs des armées romaines qui ont besoin d'outils légers, pratiques, solides et facilement réparables pour leur campement.

La définition provient de Sira67, aidé par le dictionnaire et <a href="http://www.lechineur.fr/FR/brocantemag.php?page=brocantemag&sous_page=theme&titre=1087461724&SelecTheme=2"> sur lechineur.fr </a>.

pic de guerre marathe :


Le pic de guerre est une arme issue du monde industriel, puisqu'il s'agit d'une pioche. Le pic de guerre est une arme contendante particulièrement efficace dans la mesure où il est conçu pour concentrer toute l'energie du coup sur un seul point. Les marathes sont les partisans d'un sursaut hindouiste contre le pouvoir des Moghols en Inde de 1710 à 1817.

La définition provient de Sira67.

petite baguette :


Petite baguette renfermant un poil de licorne, une plume de phnix, des ventricules de cur de dragon ou autres substances magiques. Et de mme quil nexiste pas deux licornes, deux dragons ou deux phnix qui soient identiques, il nexiste pas deux baguettes qui soient identiques. Elle permet de lancer des sortilges de puissance variable ( tout dpend de la puissance du sorcier, de sa volont, de ses connaissances de la magie). Oh, et cest bien entendu la baguette qui choisit son matre

La définition provient de Mr Ollivander.

petit poignard :


Cette arme de combat rapproché est souvent utilisé comme "lame à tout faire". Les gens qui s'en munissent, ne sont pas forcément des guerriers mais, la plupart du temps, des aventuriers. Ainsi ils ont un bon couteau de chasse et un bon couteau pour trancher la viande, tailler une flèche, découper un linge pour faire une compresse ...

La définition provient de Frère Yiquan.

palache :


Arme intermédiaire entre l'épée, dont elle possède la lame longue et droite à tranchant unique, et le sabre, dont elle adopte la poignée. Issue d'armes de l'Europe de l'Est, elle s'impose au début du XVIII° siècle dans les unités croates de l'armée impériale d'Autriche, avant d'être introduite dans la cavalerie lourde de nombreuses armées européennes.

La définition provient de http://chasse-tir.ifrance.com/Glossaire%20des%20armes%20blanches.htm.

Niam Niam (couteau de cérémonie) :


Le nom Niam Niam est employé par les étrangers (surtout occidentaux) pour désigner les Azandes (pluriel du mot Zande) au 19è et 20è siècle. Ce nom signifie "grands mangeurs" dans la langue dinka, et est employé parce qu'on pensait que ce peuple d'Afrique central possède une propension au cannibalisme. Animistes, les croyances des Azande tournent la plupart du temps autour de la magie, des oracles et de la sorcellerie. Si des pratiques de magie et de sorcellerie sont connues sur Magdales, certains prétendent que le cannibalisme y est également pratiqué. Ce cannibalisme serait particulièrement lié aux guerres toujours nombreuses sur l'île. Selon certaines croyances, des rites cannibales permettraient de s'emparer de la force d'ennemis tués au combat ou fait prisonnier. Par assimilation, le Niam Niam désigne un couteau de cérémonie occulte utlisé par des sorciers en lien notamment, avec des pratiques de cannibalisme. Seuls des prêtres ou des sorciers compétents dans la pratique des rites occultes ont donc accès au Niam Niam, dont les pouvoirs magiques sont importants. Combien de couteaux de ce genre existe-t-il sur Magdales, et qui en sont les propriétaires ? Nul ne le sait. Toujours est-il qu'il vaut mieux ne pas se retrouver face à cet objet, si l'on en est pas soi-même le propriétaire ou un ami de ses amis proches.

La définition provient de http://fr.wikipedia.org/wiki/Zande et http://membres.lycos.fr/mysteres/cannibalisme.html, le tout combiné à l'imagination de Sira67.

miséricorde :


À l'origine, la miséricorde est une bonté qui incite à l' indulgence et au pardon envers une personne coupable d'une faute. Le temps et l'usage ont donné d'autres significations connexes à ce mot.

La définition provient de fr.wikipédia.org.

menschenfänger :


Terme d'origine germanique se traduisant littéralement par "attrape-homme", le Menschenfänger est une arme non létale du Moyen-Age. Formé d'un demi cercle en métal avec une ouverture en V, emprisonnant celui qui y est pris. Il permet d'attraper des fugitifs ou des déserteurs au bras, à la jambe ou au cou. Ce sont donc surtout des cavaliers qui l'emploie lors de chasse à l'homme. L'armée prussienne s'en servait encore au 18ème siècle contre les déserteurs. Sur Magdales, certaines villes ont créées des polices montées équipées de Menschenfänger afin de capturer les voleurs et les criminels. De grands propriétaires terriens s'en servent pour réprimer les esclaves un peu trop récalcitrant au travail. Il paraîtrait même que certains s'en servent comme instrument de torture...

La définition provient de Wikipédia version allemande traduit et complété par l'imagination de Sira67 .

massue :


Simple bout de bois ayant une forme de cuisseau de jambon. La massue ne permet pas de mouvement très ample, mais un coup bien placé peut très bien écraser le crâne d'un orc.

masse d'arme :


Il s'agit d'une sorte de gourdin amélioré, entièrement constitué de fer. Au bout de se gourdin se trouve une boule de métal (ou un lingot) hérissée de pointe afin de faire plus de dommage.<br> Dans le jeu magdales, les masses d'armes ont un pouvoir contendant de 10.

marteau de guerre :


Mon arme favorite ... Tiens un moucheron... Bouge-pas je prends Gudule, mon marteau de guerre à deux mains !<br> Bon vous l'aurez compris, se genre d'arme ne fait pas dans la futilité. Bha oui ! a chaqu'un son boulot quoi !<br> Plus sérieusement, dans magdales, le marteau de guerre à deux main fait pas moins de 12 de puissance.

La définition provient de La Nomenclature Magdaletienne..

marteau d arme :


Le marteau d'armes est une arme offensive utilisée contre les armures pouvant rendre inopérentes ses articulations empêchant ainsi certains mouvements. Conçu pour le combat raproché, il est en forme de marteau rond d'un côté et tranchant de l'autre.

La définition provient de E. Littré.

manche en bois :


Le manche est la partie d'un outil directement en contact avec la main. Dans la majorité des cas il s'agit d'une pièce souvent en bois ou parfois en métal rapportée à la partie active de l'outil.

La définition provient de http://fr.wikipedia.org.

maillet en bois :


Le maillet en bois à pour utilité première d'enfoncer des pics dans le sol pour cloturer le bétail. Mais vous le savez bien, l'homme a pour habitude de toujours essayer un objet comme arme, et pour le coup, ça a marché. Alors on a autant de chance d'en trouver chez le premiers quincailler du coin que dans la plus sombre arène de l'île.

La définition provient de Galahad.

louche en fer :


Une louche solide, bien que cabossée, qui vous permettra de cuisiner du liquide lors de vos déplacements. Un instrument de cuisine de base si vous pouvez transporter le petit chaudron qui va avec et vous permettra de cuisiner à peu près n'importe quoi. Du moment que vous avez les ingrédients adéquats bien entendu.

La définition provient de Aerindur.

lance de chasse :


arme composée d'un long manche souvent en bois ou en fer terminer par une pointe destiné à tuer. Cette lance ai équipé d'une pointe conçu spécialement pour la chasse. Cette arme peut adapté au combat possède une maniabilité réduite et requière une grande force pour la manier c'est pour cela qu'elle est délesté pour des épée beaucoup plus pratique au combat.

La définition provient de moi ^^.

hallebarde maudite :


bat rapproché. En raison de son poids important, elle demande une forte assise au sol pour celui qui la manie. De ce fait, l'énergie cinétique lorsqu'on la manie est très importante et en fait une arme très puissante, capable de tailler, percer et arracher les armures (câest lâune des rares armes, avec la miséricorde ou lâestoc et la technique de demi-épée, à pouvoir traverser un harnois). Cette arme était utilisée par l'infanterie anti-cavaliers, permettant ainsi dâarrêter une charge de cavaliers en plantant la hallebarde dans le sol face à l'ennemi. Un autre maniement était de couper le jarrets des chevaux à l'aide du crochet dont elle est munie, toujours, à distance ou encore de désarçonner les cavaliers en l'employant tel un hameçon au niveau des jointures de leurs armures, ou de leurs cottes de mailles. Au combat, la hallebarde s'utilisait à deux mains, placées au tiers de la hampe. Ainsi, le combattant pouvait utiliser la hache, le pic, le crochet et l'autre partie de la hampe pour asséner des coups à ses adversaires. elle a été possèder par une perssonne aujourd'hui décéder, donc, elle est maudite, peu-t-être l'espri du mort l'habite encor?

La définition provient de wikipédia et unpeu de moi pour completer.

hallebarde :


Arme dont le pic est pointu et tranchant, permettant de transperser mais également de déchiqueter

La définition provient de Propre au dictionnaire du jeu Magdales.

hachette :


Ce petit outil est multi-usage. Les compagnons s'en servent beaucoup pour tailler des pièces de bois, ou comme marteau, en utilisant la cognée. La hachette permet d'élaguer les chemins, tailler les arbres et découper les pièces de viande. <br>Les utilisateurs de Magdales peuvent aussi utiliser la hachette lors d'un combat. Dans ce cas, sa puissance est de 4.

La définition provient de La Nomenclature Magdaletienne. .

haches de bourreau :


Il se trouve que certains bourreaux, particulièrement sadiques, plutôt que de pendre leurs victimes ou de leur trancher le cou, préfèrent transformer la mise à mort en jeu d'adresse : ils attachent la victime à un poteau et la tuent par lancer de hache (heureusement pour vous, ils deviennent désormais habiles et tuent leurs victimes du premier coup...sauf par excès de sadisme bien entendu...)

La définition provient de Resume .

hache de brche :


Cette hache deux mains possde la puissance pour dtruire les portes renforces. Son manque de maniabilit la rend bien moins efficace contre les cibles mouvantes.
La hache de brche possde une puissance rajuste 9 du fait de son manque de maniabilit.

La définition provient de La Nomenclature Magdaletienne..

hache d'arçon :


Une arme que l'on suspend à l'arçon de la selle des chevaliers. Utilisée en joute, elle peut aussi permettre de donner l'avantage lors d'une mêlée.<br> Cette arme est facile d'accès, même pour les non-initiés. Sa puissance est vue à la hausse dans le jeu magdales pour atteindre 6 en armes tranchantes.

La définition provient de La Nomenclature Magdaletienne. et des photos ici : <a href="http://www.haut-koenigsbourg.net/medieval/chevalerie/wimpf/chevaliers.html">chevalier sur haut-koenigsbourg.net</a>.

Hache a double tranchant :


Au ct oppos de la lame normale, est une seconde lame plus courte mais tout aussi acre. Le principe est le mme que pour la hache un un seul tranchant, sauf que le maniement requiert une plus grande force et une plus grande attention. Le type dattaque port est soit du haut vers le bas, soit une attaque latrale

La définition provient de sources diverses.

grande hache d arme :


Le couteau suisse multifonction de l'époque pour l'assaut des places fortifiées. En bref, la hache est longue et massive, équipée d'une masse pour défoncer les portes, d'une pique pour percer les portes blindées, et aussi d'une terrifiante lame pour tous les autres usages ... Rare sont les crânes qui ont pu résister à la puissance 10 de la grande hache d'arme. Dans le jeu magdale, elle pèse 5 kg.

La définition provient de Propre au dictionnaire du jeu Magdales.

gourdin :


Ce baton a été fumée à la flamme pour augmenter sa résistance. Parfois, un morceau de métal vient protéger le manche du gourdin, pour améliorer ses performance lors de la marche. <br>Dans le jeu Magdales, un gourdin fait plus de mal qu'une simple massue

glaive :


Epée courte à deux tranchants, utilisé par les guerrier pour transperser les boucliers, ou armures.

La définition provient de Propre au dictionnaire du jeu Magdales.

fourche :


Outil avec un long manche et des tiges longues, fines, largement séparées avec un bout pointu utilisée pour soulever et jeter des matières détachées comme du foin, des feuilles, ou d'autres produits agricoles. Les tiges vont de 2 à 8, avec des longueurs variables suivant les besoins: fourche à faner, à fumier, fourche de jardinier. A l'origine, les fourches étaient confectionnées en bois avec une fourche naturelle de la branche d'un arbre, d'où leur nom. Les fourches à trois dents étaient très recherchées. Le cornouiller fournissait les meilleures fourches. La fourche fut aussi fréquemment utilisée comme arme par ceux qui ne pouvaient avoir accès aux épées, ou plus tard aux fusils.

La définition provient de <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Fourche"> fourche sur wikipedia.org</a>.

fleuret :


Le fleuret est une arme destoc de convention avec la caractéristique dune lame à base carrée, utilisée dans la pratique de lescrime. À ses origines, fin du XVIIIe siècle, le fleuret était une arme dentraînement et détude de lescrime. Contrairement au sabre et à lépée, le fleuret na jamais quitté le milieu fermé de la salle darmes : il ne fut utilisé ni sur les champs de bataille ni dans les duels. Le fleuret était jusquà la fin du XIXe siècle la seule arme descrime autorisée aux femmes. Son nom vient du fait que sa pointe est protégée par un bouton autrefois appelé fleur de laine et aujourd'hui nommé mouche. Cette caractéristique, à présent commune à toutes les armes, permet les assauts courtois sans risque de blessure.

La définition provient de wikipédia.

fléau d'arme :


Version militaire du fléau à grain, le fléau d'arme brille par son ingéniosité. Utilisant le principe d'inertie, un manche projette une lourde boule (parfois un lingot) en métal qui vient s'écraser contre les armures adverses. La boule peut être herissé de pique, clouté, voir baigné dans un quelquonque sortilège. <br>Son pouvoir de dommage est minoré par sa manipulation difficile, pour atteindre 12.

faucille :


la faucille est un outil agricole qui servait à faucher les blés. Tenue à la taille, la faucille est composée d'un long manche avec au bout une lame plus ou moins aiguisée (il n'est pas nécessaire d'avoir une lame très tranchante pour couper le blé lors des moissons). <br>Détournée de son usage premier, la faucille peut occasionnellement servir d'arme. Peu maniable, lourde et encombrante, la faucille permet de faire de grand dommages lorsque l'on touche. Les dommages moyens de cette arme sont de 3.

La définition provient de La Nomenclature Magdaletienne..

fauchon :


Le fauchon est une arme blanche, ancêtre du sabre.

La définition provient de fr.wikipédia.org.

epée longue :


Les épées longues étaient préférées dans les tournois car elles étaient plus imposante et elles se prétaient plus à la décoration. Moins pratique que l'épée courte, l'épée longue à tout de même l'avantage de frapper fort, et de fendre les armures.<br> Dans le jeu magdales, ce type d'épée à un facteur tranchant de 26 points.

epée courte :


L'épée courte fut une des premières épées à se répandre ... n'utilisant que peu de matériaux, son prix n'était pas trop élevée. Elle se caractérise par une lame courte (40cm) et une très petite garde qui préserve la main du porteur. Cette épée est toutefois maniable dans les combats au corps à corps. <br>Puissance de percage = 14

epée batarde :


Reproduction d'une épée bâtarde de tranche. Le modèle original était utilisé dans les combats au corps à corps. Le qualificatif de "bâtarde" donné à l'épée vient de la longueur de sa poignée, qui est d'une main et demie, la deuxième main venant s'appuyer sur le pommeau

La définition provient de <a href="http://www.tanjadis.com/p170.html"> pe batarde sur tanjadis.com</a>.

double sabre :


Le double sabre mesure en moyenne un mètre cinquante. Il est formé de deux lames, réliées par un court morceau de bois ou de métal, qui n'est autre que le manche. Ce sabre se tient donc par son centre. Inutile de préciser que seuls des guerriers aguéris pourront le manier. A ne pas confondre avec sabre double.

La définition provient de sources diverses.

coup de poing en corne de buffle :


Il est de tradition chez les fermiers élevant des buffles (qui ne sont déjà pas tellement fréquents) de garder les cornes de leurs buffles lorsque ceux-ci meurent afin de confectionner différents manches d'outils, pieds de lampe, ou pour les plus belliqeux des coups de poing comme celui que vous tenez. Ces coups de poings sont très résistants (plus que les machoires de n'importe quel homme normalement bâti en tout cas) et employés avec suffisament de force (ce qui est souvent le cas des dits fermiers) sont même souvent meurtiers ...

La définition provient de Aerindur.

corsèque :


Arme d' hast à pointe centrale fine et longue entourée de deux pointes latérales plus courtes. À la porte du château, les soldats portaient parfois des corsèques de cérémonie. La forme de la corsèque évoque une fleur de lis.

La définition provient de http://fr.wiktionary.org/wiki/cors%C3%A8que.

claymore :


Une claymore est une large et grande épée à 2 mains facilement reconnaissable qui était utilisée par les Highlanders (guerriers écossais). Elle mesure environ 1,35 mètre de long (1,05 mètre de lame et 30 centimètres de poignée). La poignée se distingue par 2 branches longues souvent terminées par un trèfle à quatre feuilles.

La définition provient de Wiki est mon ami.

cinquedea :


La cinquedea est une arme d'origine italienne dont le nom provient de la largeur de « cinq doigts » de la lame à sa base. Très bien équilibrée, la lame est une redoutable arme d'estoc. La cinquedea était portée en général horizontalement dans le dos, aussi bien par les nobles, alors richement décorée et ouvragée, que par les spadassins et les assassins pour son efficacité et sa facilité à cacher.

La définition provient de http://fervalaka.free.fr/armes12.htm.

chaine en métal :


Cette chaîne en métal, est avant tout une babiole, et si elle sert de bijoux, elle a souvent plus de valeur sentimental qu'autre chose.

La définition provient de Galahad.

bulawa :


La bulawa est une arme de choc communément appelé Masse d'arme. Le nom bulawa provient de l'ancienne province 'Polonnieu'. Elle mesure entre 50 et 60 cm pour un poids de 3 kilos avec une extrémité différente suivant l'utilisation(Boule ronde, boule à pointes, Ailettes) et permet de briser les os de ses adversaires !

La définition provient de Bigtouf.

boyaux de mouton tressé :


corde faite de boyaux de moutons tressés. Elle sert habituellement à fabriquer des instrument de musique à corde. Cependant, grâce à sa solidité, elle peut devenir une corde d'arc ou une corde d'escalade résistante. Il faudra juste s'accoutumer à son odeur nauséabonde...

La définition provient de sources diverses.

baguette finement travaillé :


Cette baguette porte différents noms dans les différentes régions de Magdales : baguette divinatoire, baguette tournante ou baguette de coudrier. Comme ses noms l'indiquent, c'est une baguette travaillée par des prêtres, gravée d'incantations. Elle tourne entre les mains de certaine gens, et est supposée donner la faculté de reconnaître les sources, les trésors cachés ou les assassins (selon les incantations)...

La définition provient de zibouline.

Baguette en bois :


Petit baton mince et flexible en bois. Les baguettes peuvent être réalisées à partir de branchage ou d'arbrisseau (noisetier, if, etc.). Les baguettes en bois ne sont généralement pas prédisposées à recevoir de la magie, car leur état de végétal ne leur garantit pas une grande durée de vie.

La définition provient de Coopération Titan, Kéké et le dictionnaire..

baguette de sorcier :


longue et fine baguette de bois, possedant un minuscule trou au centre ou sont fourrer des ingredients rares et secret, d'ou la rareté de ces baguettes. Mais de fausses baguettes circulent souvent, et il est pourtant tres simple de les différencier : Les fausses baguettes sont noires avec deux bouts blancs, et ne permettent que tres peu de sort, du genre transformer un foulard en colombe, ou transformer une perruche en conféties (ca aussi je sais le faire, et sans baguettes !!).

La définition provient de Galahad.

attrape-coquins :


Cette arme rare n'est pas destinée à blesser l'adversaire, mais à le capturer. A la place de la pointe, on trouve deux "mâchoires". Chacune d'entre elle est incurvée pour encercler le cou, la taille totale va de 1 à 3m. Ces mâchoires sont hérissées de pointes. Ces dernières ne peuvent pas blesser la victime, elles servent uniquement à l'empêcher de se libérer : il est impossible d'écarter les mâchoires avec les mains si elles ne sont pas protégées par au moins un gantelet de maille.

La définition provient de http://guerriers-du-moyen-age.aceboard.fr.

épieu de chasse :


L'épieu est utilisé dans la chasse à courre pour servir un animal, ou bien lors des battues au grand gibier. il se doit d'être léger, maniable, facilement transportable, et rapidement opérationnel.

La définition provient de http://lesforgesdumoulin.e-monsite.com/rubrique,rubrique,1075524.html.

épée lunaire :


Cette épée fût jadis fabriquée par les elfes Dhatala. Ils trouvèrent des fragments de lune près d'une source d'eau emplie de bonnes énergies. À partir de ces fragments, ils frabriquèrent l'épée lunaire : une épée indestructible et seuls ceux dignes de s'en servir peuvent ne serait-ce que la toucher.

La définition provient de Rurry.

épée executrice :


Dans la véritable acception du terme, il s'agit d'un instrument et non pas d'une arme, ayant une forme adaptée à sa fonction : la décapitation d'un condamné. La lame a généralement 800 mm de long et 50 mm de large. L'extrémité de la lame est arrondie et parfois percée de trois trous ronds afin d'éviter qu'elle soit aiguisée pour devenir une arme de combat. La poignée est, en général, assez longue pour être saisie à deux mains. Les quillons sont ici de pure forme car ils n'ont pas de fonction protectrice contre une lame adverse.

La définition provient de chasse-tir.ifrance.com/Glossaire%20des%20armes%20blanches.htm.

épée de parade :


épée forgé dans un bute purement décoratif. L'artisan qui a forgé cette épée serait étonné de la retrouver sur un champs de bataille. Cette épée a était forgé dans les temps fort du royaume quand les richesses étaient abondantes. Ces épées était a la mode en ville pour draguer les filles et montrer sa richesse.

La définition provient de aurain.

épée de cours :


Intermédiaire chronologique entre la rapière et l'épée d'escrime, l'épée de cour, est une arme crée dans la deuxième moitié du XVIIe siècle et utilisée jusqu'à la toute fin du XVIIIe siècle. Plus courte que son encêtre et exclusivement ou presque conçue pour l'estoc, elle est reconnaissable grâce à sa garde en figure de huit.

La définition provient de Http://fr.wikipédia.org/.

épée de cérémonie :


épées utiliser surtout lors des cérémonies car leur apparence très belle et très décoré leur donne a aspect séduisant mais une telle épée n'est pas très utile lors de duel ou sur les champs de batailles. Un telle épée doit couter cher mais elle beaucoup moins efficace qu'une épée long ou une épée bâtarde lors des corps à corps.

La définition provient de aurian.

épée cléricale :


Comme toute épée dédiée à un clergé, les épées cléricales sont d'abord des objets de parade. Si chez les Dhatala ou les Crosmos ces épées peuvent être extrêmement dangereuses, chez les Neucrasty ce sont de simples poignards ouvragés qui seraient bien difficiles à utiliser en combat rapproché et ne leur servent qu'à offrir un peu de sang à la divinité, et chez les Vordoloof ce ne sont que de simples objets sculptés en volutes pour rappeler la déesse et qui ne pourraient pas du tout servir même pour découper un morceau de poulet...

La définition provient de Aerindur.

épée calendaire :


L'épée calendaire est avant tout une arme de cérémonie utilisé durant certains événements annuels très importants (Pleine lune, Jour du renouveau, sacrifice). Seul la caste religieuse est autorisée à porter cette arme et à l'utiliser pendant les rituels.

La définition provient de Bigtouf.

épée à deux main :


Longue épée composée d'une lame de bronze (alliage de cuivre et d'étain) et d'une poignée plus large que celle d'un glaive, permettant de poser ses deux mains ; la poignée est bandé de cuir, pour le confort, l'accroche et la maniabilité.

La définition provient de Galahad.

&eacute;p&eacute;e sinuso&iuml;dale :


L'épée sinusoïdale a était forgée selon un art secret qui permettrai si son possesseur en est digne de couper lâinteraction entre le monde spirituel et le monde physique. Le sinusoïde constant qui relie les énergie serait brisé.

La définition provient de Boris bastit.

Cliquez sur une lettre pour trouver un mot du lexique, ou sélectionnez une catégorie d'objet.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
!--vu que cette partie est en cours de préparation ... il n'y a pas encore beaucoup de définitions ... On peut créer une annexe dans le forum, pour recevoir vos définitions, (enfin, celles qui manquent au jeu)




jeu en ligne
Jeux-Web.comhttp://www.jeux-alternatifs.com/
Langue fr Langue en Langue de Langue it Langue zh Langue es Langue ar