Image haut de page de Magdales présentation information partie bonus et aide index
haut de feuille principale

Voici une musique d'ambiance créé par un joueur de Magdales.

Voici l'histoire de Magdales.

Cette île est le dernier vestige d'une très ancienne histoire. Sa forme et sa taille laissent supposer que Magdales est une île volcanique, mais la légende est pour une fois bien plus proche de la vérité que la science.

L'histoire

A l'origine, Magdalestrüm n'existait pas. Les différents continents de toute la planète étaient réunis en un seul gigantesque territoire, dont aucune carte ne subsiste. Les Anciens prétendent d'ailleurs que la taille même du continent rendait toute exploration totale impossible. Le territoire connu couvrait quelques centaines de millions de kilomètres de large... autant dire qu'aucun homme n'aurait jamais pu tout voir ni tout connaître sur ce monde, et qu'aucun empire ne pouvait songer à gouverner sur une si grande superficie. Différentes espèces avaient réussi à se différencier des animaux, et des guerres sporadiques intestines explosaient ça et là dans un équilibre de paix précaire. Quelques espèces furent décimées, d'autres prirent au contraire le dessus quelques temps, avant de se faire détrôner. Certaines espèces réussirent à avancer technologiquement pour être suffisamment fortes. Ces dernières étaient les seuls espèces qui pouvaient espérer prospérer le plus longtemps.

Le temps passait, apportant soit le rayonnement attendu du ciel et du soleil, pour permettre aux espèces de se multiplier, soit le gel et les ténèbres qui exterminaient sans ménagements les espèces peu résistantes.

Les humains firent bonne figure face aux changements climatiques. Ils parvenaient à résister aux hivers les plus rudes, grâce à leurs manteaux de fourrures, et pouvaient s'alimenter de la chasse et de la pêche. Les elfes semblaient vivre hors du temps, en dehors des conflits et des saisons. Rien ne semblait les atteindre.

Puis ce fut le tour des orcs, des nains qui pouvaient résister, les uns par la violence, en s'abritant dans des villes durement construites par les hommes, et les autres par des échanges commerciaux : minéraux précieux contre de la nourriture.

Des sociétés se forgèrent à travers diverses alliances, puis vint l'apparition d'empires très vastes, en marge desquels se développèrent de nombreuses colonies. Mais aussi grandes que furent les sociétés, jamais l'on ne parvint à compléter toute la carte du monde. Aucun sage ne pouvait prédire si l'univers s'étalait encore loin dans les montagnes de l'Est, ou si le désert d'Uzuahel n'était qu'une simple limite temporaire, et qu'un univers encore plus vaste s'étalait au-delà ?

L'expédition

De nombreux empires envoyèrent des expéditions pour trouver une limite à cet univers, mais toutes les expéditions ne rapportèrent qu'une seule réponse..." Le monde s'étale bien encore au-delà de la distance que l'on a franchie..."

Cet état de fait n'empêcha pas les gouvernements de lutter pour récupérer des terres voisines, alors que d'autres terres n'étaient ni utilisées, ni même découvertes.

Des courants religieux sont alors apparus. D'abord de prétendus philosophes qui expliquaient le monde, puis des messies, des architectes, des visionnaires, des mages venus de contrées éloignées... etc. Tous avaient leur mot à dire, et ce dans la confusion la plus totale.

Bientôt les empires, bien trop grands pour endiguer ces nouveaux discours, furent divisés selon les convictions philosophiques des intendants des sous-empires. Des révoltes sanglantes, de nouvelles armées, des mercenaires devaient faire leurs apparition. Dans un bain de sang, tous les empires succombaient à l'anarchie et croulaient sous les divergences d'opinion. Il est dit qu'aucun n'eut le dessus.

Cette guerre dura plus de 800 ans : ce fut un chaos, une régression technique et sociale impitoyable. Des alliances stratégiques inimaginables... Des armées d'elfes et de trolls luttant contre des orcs alliés avec des gobelins et des nains. L'espèce n'avait plus d'importance : seul comptait son clan.

Dans ce chaos inextricable qui aurait pu durer plusieurs millénaires, apparut une divinité inconnue sous forme d'hydres gigantesques. Sa puissance était proportionnelle à la profondeur de son regard : insondable. Elle regarda les différentes religions, et invoqua leurs dieux respectifs. Six formes apparurent alors. Une lutte commença entre ce dragon magnifique et les autres divinités.

L'hydre sortit victorieux, et laissa pour morts les autres divinités. Les sages, qui avaient contemplé le spectacle, eurent pour ordre de graver dans le marbre ce qu'ils avaient vus.

Alors le dragon secoua ses crinières opulentes, et reprit ce qu'il avait donné aux hommes il y avait de cela si longtemps : un extraordinaire jardin d'Eden, où l'on pouvait aller dans n'importe quelle direction et contempler un spectacle nouveau. Car l'hydre était le créateur de ce monde.

La création

Des poils tombèrent de la crinière, et s'envolèrent dans le vent... Alors l'hydre hurla, et le monde disparut. Seule une petite zone fut épargnée. Cette zone fut délimitée par la présence des poils de sa crinière. Le dragon souffla alors à terre de toute ses gueules, et des monticules de terre apparurent là où le feu de son souffle avait balayé le sol. La terre trembla, et le sol se restructura... Ainsi fut construite l'île de Magdales.

L'hydre disparut, et pendant 8000 ans, les êtres vivants recolonisèrent le sol volcanique. Cette fois, l'espace fut suffisamment étriqué pour que rapidement le monde soit divisé en sept empires distincts. Les différentes guerres que se livrèrent les différents voisins pendant cette période ne furent soldées que par quelques pertes humaines, et un épuisement des ressources en matériaux de l'île. Se rendant compte de leurs erreurs, un accord tacite fut passé entre les différentes puissances pour ne plus guerroyer. Des joutes furent organisées pour que les plus guerriers des soldats puissent s'exprimer. Dans l'ensemble, les armes furent reconverties pour chasser les bêtes (les démons, qui avaient eux aussi survécu à la destruction du monde). C'est dans cet état de paix précaire qui dure depuis près de 350 années, que vous joueur, entrez en scène...


Narrateur : Kéké.

Jeux-Web.comhttp://www.jeux-alternatifs.com/
Langue fr Langue en Langue de Langue it Langue zh Langue es Langue ar